Trouvez un Praticien en Shiatsu et réservez en ligne - Chepakee

En poursuivant la navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation et l'écriture de cookies sur votre appareil connecté.

Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques et améliorer votre expérience utilisateur.

Cliquez ici pour en savoir plus...

Je suis un pro

Shiatsu

Shiatsu

Le Shiatsu, dans le prolongement de son héritage de la Médecine Traditionnelle Chinoise, s’appuie sur le principe de l’énergie Qi traversant notre corps par différents méridiens, et la nécessité de garder une situation d’équilibre pour rester en bonne santé.

Par le moyen de pression et d’étirement, le Shiatsu rétablit la bonne circulation du Qi. Le spécialiste utilise principalement ses mains et notamment ses pouces pour réguler les énergies et détendre le corps de l'individu.

Le ministère de la Santé Japonais défini le Shiatsu de la façon suivante : “ une technique qui utilise les doigts et les paumes des mains, pour exercer des pressions en des points déterminés, avec l'objectif de corriger des irrégularités de l'organisme, de préserver et d'améliorer l'état de santé et de contribuer à l'amélioration d'états morbides spécifiques

Sommaire

Les Praticiens en Energétique - Shiatsu

Quel est le tarif d'une séance de Shiatsu?

Les séances de Shiatsu sont elles remboursées?

Le Shiatsu est-il efficace ?

Shiatsu-acupuncture: Les neuf différences avec l’ acupuncture

Troubles associés: que soigne le Shiatsu?

Quels sont les bienfaits du Shiatsu ?

Quels sont les effets secondaires d'une séance de Shiatsu ?

Existe-t-il des contre-indications concernant le Shiatsu ?

Les principes du Shiatsu: La thérapie japonaise par pression des doigts

Les Origines du Shiatsu

Les Praticiens en Energétique - Shiatsu

La profession n’est pas réglementée en France si bien que tout le monde peut l’exercer avec des niveaux de formation variables (d’une initiation d’un week-end à une formation sur plusieurs années). Prenez donc le temps de choisir votre praticien.

Privilégiez ceux qui ont suivi un cursus complet (environ 500 heures de formation voire plus, sur plusieurs années) auprès d’écoles reconnues et faites la différence entre un praticien de Shiatsu « confort » (une centaine d’heures) et un véritable professionnel de Shiatsu.

Si c’est une première séance, le praticien effectue un bilan de santé (toucher, écoute, odorat, pouls, langue…) et vérifie qu’il n’y a pas de contre-indications.

La personne est habillée (tenue souple en fibre naturelle conseillée) et allongée sur un futon (matelas posé au sol) ou parfois assise (Shiatsu assis ou Amma).

A la différence de l’acupuncture, le shiatsu n’utilise pas d’aiguilles et surtout établit un contact corporel tout au long de la séance avec le patient et un travail ostéo-articulaire permettant un relâchement des tensions.

Le praticien accompagne par ailleurs le patient dans un travail de respiration au rythme des pressions exercées. Les personnes qui reçoivent une séance de shiatsu décrivent une sensation de détente, de relaxation et de présence en même temps. La séance dure environ une heure comprenant 35 à 40 minutes de travail corporel.

Quel est le tarif d'une séance de Shiatsu?

Variable selon la durée, le lieu d’exercice et le nombre de séances. Pour 15 à 30 minutes on compte généralement de 20 à 35 euros et pour 45 minutes à 1 heure, de 40 à 70 euros.

Les séances de Shiatsu sont elles remboursées?

La Sécurité sociale ne rembourse pas les séances de shiatsu en France, classant cette pratique non comme une thérapie mais comme une méthode de bien-être. Cette médecine douce, à l’instar des autres, est pratiquée par des professionnels qui ne sont pas pour autant des médecins.

Avec un prix moyen de 50€, le shiatsu constitue une forte dépense. Mais ce prix peut baisser dans le cas où votre mutuelle le rembourse. Car en effet, nombreuses mutuelles et complémentaires santé incluent des médecines douces dans leurs couvertures.

Le Shiatsu est-il efficace ?

Le shiatsu traite autant les douleurs physiques que les états d’âme. Il est particulièrement efficace dans les cas de :

  • Douleurs physiques : mal au dos, problèmes digestifs et intestinaux, douleurs articulaires, migraines, mal de ventre dû aux règles, rhumes.

  • Etats d’âme : stress, nervosité, anxiété, troubles du sommeil, dépendances (tabagisme, boulimie, alcoolisme, etc.), fatigue (surmenage intellectuel, manque d’entrain, etc.), difficultés relationnelles, dépression nerveuse.

Shiatsu-acupuncture: Les neuf différences avec l’ acupuncture

  • Le shiatsu est une discipline japonaise qui date des années 50. L’acupuncture, l’un des pans de la médecine traditionnelle chinoise remontant au IIe millénaire avant Jésus-Christ

  • Le shiatsu se pratique avec les pouces ; l’acupuncture, avec des aiguilles.

  • Le shiatsu travaille sur l’ensemble des méridiens ; l’acupuncture traite des points particuliers.

  • Seul le shiatsu inclut des étirements, donc un travail sur les articulations et les muscles.

  • En shiatsu, il y a fusion du diagnostic et du traitement : chaque pression détermine l’état énergétique et le traite en même temps.

  • L’intuition et le ressenti jouent une part plus importante en shiatsu.

  • Par l’action du toucher, le praticien de shiatsu « partage » les souffrances de son patient ; l’acupuncture est plus « médicale ».

  • Le shiatsu peut se pratiquer sur soi ou en famille, dans un but de détente, sans visée thérapeutique.

  • L’acupuncture est généralement pratiquée par un médecin, ce qui n’est pas le cas du shiatsu.

Troubles associés: que soigne le Shiatsu ?

  • Stress

  • Arthrose

  • Lumbago

  • Torticolis, douleurs cervicales

  • Symptôme prémenstruel

  • Maux de grossesse, soins post-partum

  • Dépression

  • Anxiété

  • Dépendance

  • Troubles sexuels

  • Asthme, rhume ou sinusite

  • Vomissements

  • Colite, Constipation

Quels sont les bienfaits du Shiatsu ?

Très peu d’études cliniques portant spécifiquement sur le shiatsu ont été publiées jusqu’à maintenant. On l’utilise néanmoins pour soulager plusieurs troubles :

  • rhumatologiques : arthrose, arthrite, lumbago, cervicalgie, torticolis

  • gynécologiques : nausées matinales durant la grossesse, soins post-partum, troubles du cycle menstruel

  • psychologiques : dépression nerveuse, anxiété, angoisse, toxicomanie, troubles sexuels

  • respiratoires : asthme, rhume, sinusite

  • digestifs : colite, constipation, vomissement)

Quelques études ont mis en évidence l’efficacité du shiatsu dans certains cas, celui-ci serait recommandé pour :

  • Soulager les douleurs lombaires : Dans une étude auprès de 66 sujets souffrant de douleurs lombaires, les résultats ont montré des différences significatives du degré de douleur et d’anxiété avant et après 4 traitements de shiatsu. Les auteurs rapportent que les sujets recommanderaient le shiatsu comme traitement à toute personne souffrant de douleurs lombaires.

  • Accompagner les individus souffrant de schizophrénie : Une étude portant sur 12 patients schizophrènes hospitalisés en clinique psychiatrique a mis en évidence les effets positifs du Shiatsu sur les symptômes de la schizophrénie ainsi qu’une amélioration des réponses aux différentes grilles d’évaluation de la maladie. Ces améliorations ont été maintenues après une période de 8 semaines.

  • Lutter contre l’anxiété : Dans la même étude que celle citée précédemment sur les patients souffrants de douleurs lombaire, les chercheurs ont également noté une diminution de l'anxiété des individus après les 4 séances de Shiatsu.

  • Améliorer la condition des individus placés en soins palliatifs : une étude réalisée sur des individus en soins palliatifs a mis en avant les effets positifs de plusieurs séances de shiatsu sur la condition physique et psychique des individus. Parmi ces effets, les chercheurs ont noté une amélioration des niveaux d'énergie, du contrôle des symptômes, une plus grande relaxation ainsi qu'une réduction de la douleur et une amélioration du bien-être des participants.

  • Réduire les effets secondaires associés à la chimiothérapie : Dans une étude réalisée en 2007 sur des personnes atteintes de cancer, les résultats ont montré une amélioration des effets secondaires de la chimiothérapie avec notamment une diminution : de la fatigue, des nausées et des vomissements, ainsi qu'une baisse des problèmes buccaux.

Quels sont les effets secondaires d'une séance de Shiatsu ?

Le Shiatsu n'entraine pas forcément de réaction et son efficacité n'en dépend pas. Les effets vont être receveur-dépendants. Pendant la séance, le receveur peut avoir froid, signe de relâchement et de mouvements énergétiques profonds. Les intestins, l'estomac et la vessie sont des organes très réactifs, des éructations, des bruits ou une envie d'uriner peuvent se manifester. Les effets du Shiatsu se poursuivant après la séance, les manifestations seront variables selon les sujets :

  • La fatigue, signe d'élimination des toxines.

  • Un états nauséeux signe de déficience de l'estomac.

  • Le symptôme évoqué avant la séance peut s'aggraver dans les heures qui suivent : tristesse, colère, douleurs… le temps que le corps effectue son processus d'autorégulation.

En général ces manifestations interviennent seulement après la première séance. En cas de persistances au-delà de 48 heures, il est conseillé de contacter le praticien pour en discuter, conseille l'experte. Il sera normalement conseillé au receveur de ne pas faire d'activités intensives (sport) après un Shiatsu et d'attendre un minimum de 2 heures pour prendre une douche, ce qui pourrait entraver les effets de la séance.

Existe-t-il des contre-indications concernant le Shiatsu ?

Il n'y a pas d'âge pour recevoir un shiatsu, par contre, il ne faut pas y avoir recours en cas de :

  • Signe de phlébite (rougeur, chaleur, induration)

  • Fièvre (signe d'infection) ou maladie contagieuse

  • Signes pouvant faire penser à une pathologie cardio vasculaire : AVC, infarctus

  • Pacemaker

  • Tumeur cancéreuse en phase de développement, mais possible pendant la phase de traitement.

  • Signes d'occlusion intestinale

  • Crise d'asthme

  • Plaies, ulcères variqueux, brûlures - après une intervention chirurgicale avec anesthésie générale (attendre 1 mois).

  • Il est conseillé de ne pas faire un Shiatsu après un lourd repas ou sous emprise d'alcool ou de drogues.

Les principes du Shiatsu: La thérapie japonaise par pression des doigts

Originaire du Japon, le Shiatsu signifie « pression des doigts » (Shi=doigts et atsu=pression) et s’inscrit dans les traditions millénaires de techniques manuelles asiatiques. Fortement imprégnés par la médecine traditionnelle chinoise (depuis 1300 ans), les Japonais développèrent peu à peu une approche des massages proprement japonaise (Anma), puis, il y a à peine un siècle, la pratique du Shiatsu fit son apparition au Japon avant de se développer rapidement jusqu’à être reconnue officiellement par le Ministère japonais de la santé en 1955. C’est encore le cas aujourd’hui.

En France, la profession s’est développée dans les années 1990 et regroupée au sein de plusieurs fédérations.

Le shiatsu utilise principalement les pressions des doigts et des mains mais parfois aussi les bras, genoux ou pieds pour stimuler des points réflexes du corps afin de soulager une douleur ou un inconfort et rétablir la circulation harmonieuse de l’énergie.

Il existe deux grands courants du Shiatsu:

  • Le premier (issu d’un des fondateurs du Shiatsu, Tokujiro Namikoshi) est une approche purement physique qui consiste à exercer un travail de pression sur des zones musculaires tendues et des points spécifiques ;

  • le deuxième courant désigné parfois comme le « Zen-Shiatsu », (développé par Shizuto Masunaga) intègre pleinement les principes de base de la Médecine traditionnelle chinoise (Ying et Yang, méridiens, 5 éléments…) et sa dimension énergétique. Ce dernier courant du Shiatsu travaille avec les points d’acupuncture (« Tsubos » en japonais) situés le long des méridiens et vise à réguler les circulations d’énergie via la stimulation de ces points.

Les Origines du Shiatsu

La Shiatsu est une technique japonaise qui signifie littéralement “pression des doigts” et est une interprétation moderne japonaise de la tradition des disciplines corporelles d’Inde. Le Shiatsu s’inscrit plus précisément dans le domaine des techniques manuelles de l’Extrême-Orient dont la plus ancienne au Japon, le teate, est daté de 2000 ans puis évolua vers le massage tuina de la médecine traditionnelle chinoise adopté au 8e siècle de l’ère chrétienne. Le tuina devint progressivement le anma et en 1927 les premiers protocoles de pressions furent écrits par Shinsai Ota qui posa ainsi les fondements du Shiatsu qui apparaît pour la première fois sous ce terme en 1939 dans le livre Shiatsu Ryuoho.

La première clinique de Shiatsu ouvrit en 1925, et la première école proposant une formation apparut en 1940. Le Ministère Japonais de la Santé reconnaît le Shiatsu comme discipline en 1940, mais il faut attendre 1964 pour qu’il soit distingué des massages et 1970 pour qu’il soit découvert en France.

Je ne sais pas où

Île-de-France

Paris (75)

Paris

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Alpes-de-Haute-Provence (04)

Allos La Javie

Hautes-Alpes (05)

Baratier Briançon Châteauroux-les-Alpes Chorges Gap

Alpes-Maritimes (06)

Antibes Cagnes-sur-Mer Cannes Carros Drap Grasse La Colle-sur-Loup

Bouches-du-Rhône (13)

Aix-en-Provence Arles Aubagne Boulbon Cabannes Cabriès Carnoux-en-Provence Cassis Châteauneuf-les-Martigues Éguilles Eyguières Gardanne Gréasque Istres La Bouilladisse La Ciotat La Fare-les-Oliviers Luynes

Var (83)

Barjols Belgentier Callian Camps-la-Source Carnoules Châteauvert Cuers Draguignan Fayence Fréjus Hyères La Crau La Croix-Valmer

Vaucluse (84)

Apt Avignon Caromb Carpentras Gargas Grillon L'Isle-sur-la-Sorgue Maubec