SunDo, Yoga Taoïste et Méditation Coréenne ? Comment cela va-t-il améliorer mon bien-être

En poursuivant la navigation sur ce site, vous accepter l'utilisation et l'écriture de cookies sur votre appareil connecté.

Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques et améliorer votre expérience utilisateur.

Cliquez ici pour en savoir plus...

Je suis un PRO

SunDo, Yoga Taoïste et Méditation Coréenne

SunDo, Yoga Taoïste et Méditation Coréenne

Le SunDo (Kouk SunDo en Corée), est un Yoga Taoïste basé sur la méditation, qui vise au développement personnel de ses pratiquants, tant aux niveaux physique, mental que spirituel.

À travers la pratique de la méditation, la respiration abdominale (cohérence cardiaque) et la tenue de positions, le pratiquant cultive son « Ki » (Énergie vitale, aussi appelée Qi en Chinois), et développe souplesse, aisance physique, santé et sérénité.

Assez semblable au Yoga indien ou au Qi Gong chinois, le SunDo trouve ses origines dans les montagnes de l'actuelle Corée, il y a des millénaires ; la particularité de cet art est l'extrême richesse des exercices en fonction du niveau du pratiquant, qui permet une progression en douceur adaptée au rythme de vie de l'Homme moderne.

C'est une discipline très structurée avec un échauffement basé sur les 5 Éléments de la médecine chinoise (Bois, Feu, Métal, Eau, Terre), des Tableaux (33 Tableaux différents), puis une troisième partie comprenant beaucoup d'étirements, et renforcement musculaire. Les Ki Shin Beop, des étirements stimulant les principaux méridiens, concluent la séance.

Le SunDo est un Yoga Taoïste et une méditation Coréenne qui répond pleinement aux aspirations de nos sociétés et de notre époque.

Avec une espérance de vie quasiment multipliée par trois depuis deux siècles, l’être humain est amené à réorganiser sa vie durant les différentes phases de son existence.

Sommaire

Les Praticiens : Professeur de SunDo

Quel est le tarif d'une séance de SunDo - Yoga Taoïste ?

Les séances de SunDo sont elles remboursées ?

Le SunDo est-il efficace ?

Troubles associés: que soigne le SunDo - Yoga Taoïste et Méditation Coréenne ?

Quels sont les bienfaits du SunDo ?

Quels sont les effets secondaires d'une séance de SunDo - Yoga Taoïste et Méditation Coréenne?

Existe-t-il des contre-indications concernant le SunDo - Yoga Taoïste et Méditation Coréenne ?

Les principes du SunDo

Quelle progression dans la pratique du SunDo ?

SunDo: Longévité et Bien-Être

SunDo et vieillissement

Les Origines du SunDo

Les Praticiens : Professeur de SunDo

Le SunDo est une discipline récente en Europe et est en plein essor en Occident.

C'est pour cette raison qu'il y a pour l'instant un nombre limité de professeurs de SunDo en France et en Europe.

La pratique du Kouk SunDo s'est transmise secrètement parmi des ermites taoïstes dans les montagnes, de Maître à élève, pendant des générations. Ce n'est qu'en 1967 que l'ermite Chung-Woon envoya son disciple Be-Kyung enseigner le Kouk SunDo au grand public.

C'est En 1979, après plusieurs années d'entraînement sous la direction de Be-Kyung, que Hyunmoon Kim, un des 12 premiers Maîtres formés par Be-Kyung, introduisit le Sundo en Occident.

En France, c'est en 1987 que Philippe Lewkowicz s’est initié au SunDo auprès de Maître Hyunmoon Kim et a finalement obtenu le diplôme de Maître de SunDo en 1996 en Corée.

Nicolas Tacchi, Spécialiste et Ambassadeur Chepakee, a commencé la pratique du SunDo avec Maître Philippe Lewkowicz au début des années 2000, puis auprès de Maître Hyunmoon Kim, avec qui il a pris part à plusieurs stages en France ainsi qu'une retraite dans le Vermont, en vue de devenir Instructeur de Sundo.

Afin de rendre accessible le SunDo au plus grand nombre, Nicolas Tacchi propose un Studio Numérique dédié au SunDo.

L'avantage du "Studio Numérique SunDo":

  • Tous les jours, le studio est ouvert : Le propre du SunDo est de répéter d'abord 120 fois le 1er Tableau. Le SunDo Studio Numérique permet de pratiquer avec Nicolas Tacchi, du lundi au samedi en direct et en Visio.

  • De chez soi, en Visio : ce cours en distanciel permet ce qu'aucun cours en présentiel ne permet de pratiquer de cette façon, tous les jours.

  • Pas de soucis avec le COVID19 et les règles sanitaires.

  • Il répond à la demande et à l'offre pour l'instant limitées sur le territoire.

Afin de permettre la diffusion et l'apprentissage du SunDo, Nicolas propose en VOD (Vidéo à la Demande) une séance type avec toutes les postures.

Quel est le tarif d'une séance de SunDo ?

Le coût de la séance est variable selon qu'il s'agit :

  • d'un cours particulier pour une séance individuelle d'environ 1h30: 70 € par séance.

  • Cours DISTANCIEL par ZOOM - 2 séances par semaine : 117 € par mois soit moins de 15 € la séance.

  • Cours DISTANCIEL par ZOOM - 6 séances par semaine : 167 € par mois soit moins de 7 € la séance.

Les séances de Sundo sont-elles remboursées ?

La Sécurité Sociale ne rembourse pas la pratique du SunDo.

L’engouement pour la médecine douce a forcé la main aux mutuelles qui ont dû s’adapter. En effet, de plus en plus de mutuelles remboursent partiellement les séances de médecines douces (dont font partie le yoga et la méditation) ce qui n’était pas le cas il y a quelques années.

Le Sundo est-il efficace ?

Après avoir examiné plusieurs études concernant l'impact positif du Yoga sur la santé du cerveau, des chercheurs affirment que non seulement des changements sont observés chez les personnes qui le pratiquent régulièrement dans des régions cérébrales essentielles au traitement de la mémoire, et que ces changements sont associés à de meilleures performances sur le plan cognitif et émotionnel.

Concernant la Méditation, de nombreuses études prouvent qu'elle modifie durablement l'activité cérébrale. Une pratique à la fois ancestrale et efficace pour diminuer notre perception du stress.

Le SunDo assouplit le corps et donne plus de force ainsi qu'une bonne santé au niveau cardio-vasculaire. Cette pratique calme le mental, apporte concentration et équilibre émotionnel.

Le SunDo s'adresse aux gens de tous âges quelle que soit leur condition physique. Sa pratique facilite le processus naturel de guérison, c'est un moyen simple d’améliorer son bien-être en général.

Troubles associés : sur quoi le SunDo agit-il ?

  • Le stress

  • Les troubles digestifs

  • L'anxiété

  • L'insomnie

  • La perte de poids

  • La dépression

  • La douleur

  • La concentration

  • Les troubles cardio-vasculaires

Quels sont les bienfaits du Sundo ?

Le SunDo est une technique visant à stimuler l’énergie interne (appelé le « Ki » par les Japonais et les Coréens, le « Qi » ou le « Chi » par les Chinois), grâce à des exercices de respiration, à des postures et à la méditation. L'énergie ainsi rassemblée sert ensuite à établir et maintenir les différents équilibres :

  • Équilibre Physique

  • Équilibre Émotionnel

  • Équilibre Spirituel

L’approche théorique du SunDo est la même qu’en acupuncture : en agissant sur les méridiens, on atteint un état d'équilibre, sans vide ni excès.

Par ces techniques de longévité, le pratiquant renforce son système immunitaire, apprend à se détendre, à lâcher-prise.

Les exercices de base du Sundo, bien que très doux, améliorent aussi grandement souplesse, force physique et équilibre, ce qui permet au pratiquant de se sentir au mieux dans son corps. Enfin, au terme d’un apprentissage assidu, le pratiquant aborde les exercices de méditation profonde, qui complètent son développement intérieur.

Le SunDo apporte beaucoup de souplesse, renforce les muscles et améliore la motricité. Il y a moins de tensions dans le corps et les gestes se font plus déliés. En pratiquant régulièrement, on retrouve le calme et la paix intérieure.

Le SunDo est peut-être la seule forme d'activité qui stimule tous les organes internes de manière complète, car tous les méridiens sont stimulés. Le SunDo agit d’une manière globale sur le système immunitaire. La stimulation des méridiens et des organes est une pratique préventive aux maladies. En pratiquant nous avons une meilleure perception de notre propre corps.

Quels sont les effets secondaires d'une séance de Sundo - Yoga Taoïste et Méditation Coréenne ?

Les effets secondaires nocifs sont très rares. La pratique du SunDo se fait toujours sans forcer, en étant à l'écoute de son corps. Il est néanmoins préférable en cas de doute de consulter votre médecin traitant.

Existe-t-il des contre-indications concernant le Sundo - Yoga Taoïste et Méditation Coréenne ?

De façon générale, il n'y a pas de contre-indication: en cas d'accident ou d'opération, veuillez consulter votre médecin traitant.

Sur le plan de la méditation, elle s'adresse à tout le monde. Il n’existe à ce jour aucune contre-indication à la pratique de la méditation. Cependant il est conseillé aux personnes souffrant de troubles psychiatriques de demander conseil à leur médecin traitant.

Les principes du SunDo

La théorie

Le SunDo est une discipline taoïste qui se caractérise par la tenue de postures structurées en Tableaux, une forme de méditation avec le corps et le souffle.

Au fur et à mesure de la pratique, les élèves évoluent vers des niveaux de pratique plus avancés qui associent des techniques de respiration en cohérence cardiaque en effectuant des postures de plus en difficiles. Chaque séance est divisée en trois parties qui activent, augmentent et font circuler le Qi [氣] (l'Énergie vitale).

Bien que de nombreuses postures de SunDo soient similaires au Hatha yoga [हठयोग], le SunDo est plus proche des pratiques taoïstes comme le Qi Gong [氣功].

La respiration basse en cohérence cardiaque du SunDo génère de l'Énergie, le Qi, dans le bas de l'abdomen, dans le point « Océan d'Énergie » [丹田] comme on l'appelle souvent dans de nombreuses pratiques de longévité.

Grâce à une séance de SunDo, l'Énergie, le Qi circule dans tout le corps, des muscles, tissus conjonctifs, aux articulations et dans les organes internes [Zang 脏] et viscères [Fu 腑] à travers les méridiens.

Prenant ses racines dans le taoïsme primitif, basé sur la nature énergétique de toutes choses, les postures de SunDo équilibrent les cinq éléments : l'Eau [水], le Feu [火], le Bois [木], le Métal [金] et la Terre [土] en chaque personne.

Avec l'inspiration et l'expiration contenu dans chaque cycle de respiration, le SunDo unit le flux constant des Énergies Yin [陰] et Yang [陽] pour créer un équilibre entre le corps et l'esprit.

La pratique concrètement

Une séance classique de SunDo comprend trois parties :

  1. L'échauffement pour activer le Qi.

  2. Les postures structurées en Tableaux pratiquées en cohérence cardiaque pour augmenter le Qi.

  3. Les étirements, torsions, renforcements musculaires, exercices pour faire circuler le Qi.

Les première et troisième parties sont identiques quel que soit le niveau et répétées à chaque séance. La partie centrale est le cœur du SunDo avec les postures pratiquées en cohérence cardiaque structurées en 33 Tableaux / niveaux différents. Les postures passent du plus facile au plus difficile, dans une progression très structurée. Les Tableaux pratiqués en cohérence cardiaque nécessitent de plus en plus d'endurance avec une respiration de plus en plus lente, profonde et soutenue. Le passage d'un Tableau à un autre est déterminé par la qualité de la respiration et le nombre de séances effectuées (au début 120 séances).

Première partie : L'échauffement

L'échauffement du SunDo sert à activer et à mettre en route l'Énergie vitale dans les méridiens. Avec des mouvements fluides effectués dans un rythme assez rapide, les élèves étirent légèrement les principaux groupes musculaires, stimulent les points d'acupression le long des méridiens et relâchent les articulations afin que l'Énergie, le Qi puisse commencer à circuler librement. La première partie prépare de manière optimale et en toute sécurité le corps à des postures tenues plus longuement dans la deuxième partie et détend la sangle abdominale pour une respiration plus fluide.

Partie centrale : La méditation avec le souffle

Les postures du 1er niveau sont relativement faciles et tenues pendant 1 minute 20. Dans chaque Tableau, l'objectif est de pouvoir continuer à pratiquer la respiration abdominale basse en cohérence cardiaque dans toutes les postures. Grâce à ce travail de respiration, les pratiquants développent leur Énergie dans le Danjeon. Des techniques de visualisation pratiquées en coordination avec la respiration augmentent la circulation du Qi et favorisent une plus grande concentration et une plus grande conscience dans la méditation. Les yeux sont généralement fermés pendant les Tableaux. Dans le premier et le deuxième niveau, les postures suivent le cycle naturel des cinq éléments : le Bois, le Feu, la Terre, le Métal et l'Eau.

La troisième partie : Les étirements

Les étirements et les exercices légers de renforcement musculaire effectués en fin de séances ont pour objectif d'obtenir les meilleurs bienfaits pour la santé. L'Énergie accumulée dans le Danjeon est envoyée dans toutes les parties du corps qui en ont besoin. Les élèves effectuent des étirements plus toniques, des exercices calisthéniques légers (amélioration des capacités physiques et esthétique du corps) et des tapotements sur le bout des doigts, des orteils ainsi que sur le bas du dos. En fin de séance, dans le but d'augmenter le flux d'Énergie vers les organes internes et les viscères, des étirements debout spéciaux sont effectués par paires pour renforcer les cinq organes Yin (Rein, Cœur, Foie, Poumon et Rate) et les cinq viscères Yang (Vessie, Intestin grêle, Vésicule biliaire, Gros intestin et Estomac).

Quelle progression dans la pratique du SunDo ?

Le Sundo peut être pratiqué à tous âges, à tous niveaux, quelle que soit la condition physique initiale. Au fil de leur progression dans les Tableaux, les étudiants abordent pas à pas, et sans jamais forcer, des exercices de difficulté croissante.

La progression varie suivant la fréquence et la qualité de la pratique. Une fois ceinture rouge, le pratiquant peut se voir décerner le titre d’Instructeur, puis Instructeur Senior, et enfin Enseignant (Sa Bom Nim). Il y a cinq niveaux de pratique dans le Sundo :

  • Jung Ki Dan Boup - ceinture blanche puis blanche et jaune : « Se Recentrer » → 2 tableaux de 25 postures.

  • Keon Gon Dan Boup - ceinture jaune : « Unir l’Énergie du Ciel et de la Terre » → 1 tableau de 23 postures.

  • Won Ki Dan Boup - ceinture rouge, ceinture rouge et bleue et ceinture bleue : « Travailler avec l'Énergie Primordiale de l’Univers » → 3 x 10 tableaux de 12 postures.

  • Chook Ki Dan Boup - ceinture grise : « Nourrir l'Énergie Primordiale » → refaire tous les Tableaux.

  • Jin Ki Dan Boup - ceinture noire : « Travailler avec l'Énergie Transformée, Pure » → 5 postures.

Les trois premiers tableaux correspondent aux niveaux débutant, moyen et avancé, jusqu'à la ceinture jaune. Puis viennent encore 30 tableaux.

SunDo: Longévité et Bien-Être

L’espérance de vie continue d'augmenter. Vivre plus longtemps oui, mais en bonne santé et avec toutes ses facultés c'est encore mieux.

Avec une espérance de vie quasiment multipliée par trois depuis deux siècles, l’être humain se doit de réorganiser sa vie dans la durée. L’essentiel est de conserver du lien social, de la chaleur humaine, de la liberté et même, pourquoi pas, la possibilité d’assumer encore le risque de nouveaux projets de vie à tout âge et dans la dignité!

Le SunDo permet de développer tout le potentiel enfoui en chacun de nous grâce à une pratique plusieurs fois millénaire qualifiée dès sa création comme exercices de longévité ou alchimie interne des Taoïstes.

SunDo et vieillissement

Tout le monde veut vieillir, mais personne ne veut devenir vieux !

Définition : Le vieillissement est un processus normal touchant tous les êtres vivants dès le début de leur existence. Cette loi biologique fondamentale s'inscrit dans les gènes de chacun de nous.

Le terme sénescence désigne l'affaiblissement des capacités d'un individu, dû au vieillissement des tissus de son organisme et de son psychisme.

Le vieillissement du corps humain, qui commence vers la trentaine, est également appelé homéosténose.

Prévention : Pour un vieillissement retardé et surtout un confort de vie, il faut un apport suffisant en protéines, en vitamines, en oligo-éléments, une hydratation suffisante (apporter au minimum un litre et demi d'eau par jour sans compter l'alimentation) ainsi qu'une activité physique adaptée à l'âge comme le propose la méditation coréenne.

De plus, dès le plus jeune âge il faut savoir se protéger du stress, ne pas absorber des quantités importantes d'alcool ou de tabac. Le SunDo, comme toute pratique comprenant de la méditation, enseigne la concentration et le lâcher prise.

Une activité physique régulière (au moins une heure une fois tous les deux jours), une alimentation équilibrée (ni trop riche ni trop pauvre), une activité cérébrale suffisante, une activité musculaire adaptée, une sédentarité diminuée sont les critères d'un « vieillissement confortable » : pratiquez 2 à 3 séances de méditation coréenne par semaine et des exercices tous les jours.

Pourquoi pratiquer le Sundo pour bien vieillir : Pour son action sur l’amplitude articulaire. Pour ne pas souffrir des maux associés à l’âge, il est important d’entretenir la mobilité des articulations de son corps.

Pour son action de renforcement musculaire. L’augmentation de la masse musculaire en limitant la proportion de graisse de notre corps est bénéfique quel que soit son âge.

Pour toutes ces raisons, la pratique du SunDo régulièrement aide à vivre mieux et plus longtemps.

De plus, comme toute activité physique, la pratique du SunDo favorise la production d’hormones comme la testostérone et l'hormone de croissance qui agissent sur l’humeur, abaissent le niveau de stress et améliorent la qualité du sommeil.

En outre le SunDo stimule la circulation sanguine et diminue le risque de maladie cardio-vasculaire, ce qui contribue à tous âges à renforcer les défenses immunitaires.

Pas de risques de chutes, d’entorse, d’ecchymoses, donc adapté à tout un chacun.

En conclusion, la pratique d’une méditation régulière réduit :

  • l’anxiété, le stress, la dépression

  • la pression artérielle, le cancer, les douleurs chroniques

Aussi la méditation augmente :

  • la concentration, la mémoire, la flexibilité cognitive

  • le système immunitaire, le sommeil

  • la compassion, la qualité de vie

La méditation coréenne, au-delà de tous ces bénéfices reconnus par la médecine occidentale, (Jon KABAT-ZINN, Christophe ANDRE, François BOURGOGNON) et les philosophes (Frédéric LENOIR, Fabrice MIDAL), sans oublier les travaux avec des scientifiques (Mathieu RICARD), permet également de lutter contre les troubles musculosquelettiques (TMS).

Les Origines du SunDo

Le SunDo a des racines très anciennes et a évolué pendant les 9700 dernières années. L'art et la pratique du SunDo sont apparus dans la Corée antique, au Nord-est de l'Asie, où il a été pratiqué pendant des siècles sous le nom de Taoïsme de la Montagne. Avec l'arrivée des influences étrangères et des divers courants philosophiques, quelques pratiquants se sont retirés de manière permanente dans les montagnes pour préserver et protéger cet art de l'extinction.

C’est seulement depuis les années 1970 que cette pratique a été réintroduite dans la société courante par l'ermite Taoïste Be-Kyung (Frontière Secrète).

En 1979, un des étudiants de Be-Kyung : Hyunmoon Kim, a apporté cette discipline Taoïste en occident où le SunDo a maintenant pris bonne place et continue d’évoluer. Maître Kim fait partie de la poignée d'enseignants qui forme de nouveaux maîtres. Depuis son arrivée en 1979, il enseigne le SUNDO aux Etats Unis, au Canada, en Europe et en Asie du Sud-Est. Maître Kim combine ses connaissances occidentales contemporaines (il a un doctorat de Philosophie en Science Humaine) avec la science orientale antique, pour transmettre plus facilement cette discipline vieille de 9700 ans.

Je ne sais pas où

Grand Est

Meurthe-et-Moselle (54)

Dommartemont Nancy Vandœuvre-lès-Nancy